Astuces rosier

De l'eau, des hommes, du courage et du temps

Le saviez-vous ?

ENGRAIS VERTS : LESQUELS CHOISIR, QUAND ET COMMENT SEMER ?

 

 

Ils protègent le sols et l’ameublissent, limitent l’herbes, enrichissent le sol en humus : ce sont les alliés indispensables du jardinier. A semer à la volée dès qu’une planche de culture se libère !

 

Lesquels choisir ?

les crucifères : colza, moutarde et navette se plairont en sol pauvre
les légumineuses : luzerne, fèves, vesce, pois et trèfles fixent l’azote de l’air et enrichissent le sol.
les graminées : seigle, avoine ou raygrass italien décompactent les sols argileux
la phacélie s’adapte à tous les sols, mellifère, elle attirera butineurs et auxiliaires dans votre jardin, avant de nourrir votre sol.

 

Quand les semer ?

Au printemps : moutarde, féverole, vesce de printemps, sarrasin, phacélie dès que la terre se réchauffe
En été : un mélange de vesce et avoine, sarrasin, moutarde ou colza. Après une culture de légumineuse, on sèmera de préférence du sarrasin, de la moutarde ou du colza
A l’automne : mélanger seigle, vesce d’hiver, trèfle incarnat qui fixeront l’azote dans le sol

 

Comment semer ?

Il n’est pas nécessaire de bêcher : ameublir le sol au croc, semer à la volée puis niveler au râteau pour enfouir légèrement les graines. Tasser légèrement. Un arrosage peut être nécessaire si le temps est sec pour assurer la levée.

 

 

Utilisation 

Tondez ou fauchez les plantes et laisser les en paillis sur le terrain, au moins 2 semaines avant sa
remise en culture. N’arrachez pas les racines, elles nourriront le sol en se décomposant.

Article réalisé en collaboration avec le CPIE LOIRE ANJOU

 

LA TAUPE : alliée et non ennemie du jardin !

LA TAUPE (Talpa europaea) : TRÈS UTILE POUR VOTRE JARDIN !

 

 

 

 

 

 

  • Insectivore, elle se régale des parasites de votre sol  : elle absorbe à peu près son poids de nourriture chaque jour, soit environ 100 g et pas uniquement en vers de terre, mais aussi en vers blancs, vers gris, larves de tipules, vers fil-de-fer, larves de taupins, larves de hannetons, larves de noctuelles, ainsi que nombre d’autres larves et insectes.

  • Laboureuse, elle améliore votre sol en creusant ses galeries (250m environ par individu). Elle aère et ameublie la terre, améliore la circulation de l’eau

Ces galeries qui viennent justement mettre à mal votre gazon fraichement tondu…

Changez votre regard sur ce petit animal solitaire, et profitez de son aide : la terre ameublie de ses galeries est parfaite pour des jardinières ou des semis… 

Et si vraiment son activité vous dérange dans votre jardin, éloignez là sans l’éradiquer de façon naturelle et simple :

  • mettez des poils de chien dans les galeries
  • mettez du purin de sureau concentré dans la taupinière : très efficace
  • Planter de la fritillaire impériale, la jacinthe, la jonquille, l’oignon, l’ail, le ricin
  • Utiliser du tourteau de Ricin, un engrais végétal insectifuge et répulsif pour les rongeurs et les taupes.Article élaboré en collaboration avec le CPIE LOIRE ANJOU

LE MILDIOU : CE CHAMPIGNON REDOUTÉ

(phytophthora infestans)
Le champignon le plus redouté des jardiniers !!!
La chaleur et l’humidité sont ses alliées. Un pied de tomates ou de pomme de terre touché commence à noircir au niveau du feuillage et très rapidement, l’ensemble de la plante est atteinte

 

 

En préventif : limiter l’humidité
 Planter à bonne distance : l’air doit circuler entre chaque plant
 Dans la mesure du possible, installer un abri au dessus de vos tomates
 N’arroser pas le feuillage, autours du pied uniquement
 Ne laisser pas de feuillage toucher le sol ; tailler le
 Retirer et détruiser les feuilles dès les premières tâches noires
 Pulvériser ce mélange (plutôt le matin) : 5g de bicarbonate de soude + 1cc de savon noir + 1l d’eau (bien dissoudre le bicarbonate) une fois par semaine si le temps est humide
 Traiter avec une macération de Bardane diluée à 20% tous les 10 jours

Il n’existe pas de traitement curatif probant, même le cuivre est préventif.

Article élaboré en collaboration avec le CPIE LOIRE ANJOU

Comment éloigner les doryphores ?

.

Originaire d’Amérique, le Doryphore est un insecte dévastateur des cultures de solanacées : aubergines, pomme de terre et tomates.

Ayant peu de prédateur naturel, il est obligatoire de lutter contre son installation

En préventif :
 Favoriser la diversité dans votre potager, : les coccinelles se nourrissent de leur larve
 La rotation des cultures permettra de limiter leur invasion
 Laisser vos poules gratter dans l’hiver, elles diminueront les larves qui hivernent dans la terre
 Planter des haricots, pois, soucis, tanaisie ou ail qui les éloignent
 Ramasser les adultes à la main dès que possible, c’est long mais efficace !!

En curatif :
 Un Bacillus Thuringiensis. spécifique au doryphore existe pour lutter contre
les larves, à pulvériser le soir, le traitement étant photosensible.
 Les traitements à base de pyrèthre sont efficaces mais dangereux pour les
autres insectes. Ne pas pulvériser sur des plantes en fleurs, sous peine de
tuer les butineurs.

Téléchargement

Téléchargez
le n°22 de
la lettre de l'eau

Syndicat Layon Aubance Louets

Cellule d'animation du SAGE Layon Aubance Louets
Lieu dit Jouannet
Martigné-Briand 49540 TERRANJOU
Tél. 02 41 59 86 59
Fax 02 41 38 23 85
contact@layonaubancelouets.fr

Galerie photo

Découvrez en images les paysages des bassins versants et les travaux réalisés